La mort de Ray Bradbury

Libre discussion non relative à Jean Michel Jarre

Modérateurs: gsteph, c.geff

La mort de Ray Bradbury

Messagede jeanbatman » Mer Juin 06, 2012 7:46 pm

Image
Le père américain entre autres de Chroniques martiennes et Fahrenheit 451 est décédé à l'âge canonique de 91 ans.
Un géant de la science-fiction et de l'anticipation des années cinquante (le mot n'est pas usurpé) nous a quitté!

J'ai même appris que certains de ses livres étaient étudiés dans les écoles secondaires.
Chapeau bas monsieur.
Rédacteur principal d'aerozone, mais aussi de Jarre-live.fr, En Attendant Jarre, Responsable du Webring JMJTwitter Webring JMJ
Avatar de l’utilisateur
jeanbatman
Modérateur
 
Messages: 6074
Inscription: Mer Avr 04, 2007 10:27 pm
Localisation: Marcq-en-Barœul (59)

Re: La mort de Ray Bradbury

Messagede hiram33 » Lun Juin 11, 2012 2:43 pm

C'était un bon écrivain et visionnaire. Farenheit 451 n'est pas loin de la réalité puisque même si lire n'est pas interdit, l'accès à la grande littérature est découragé. Après le travail, les gens sont trop fatigués pour aller en bibliothèque ou dans les librairies donc ils n'ont accès qu'à la "littérature" vendue en supermarché (Marc Lévy, guillaume Musso, Anna Gavalda, Bernard Werber, Amélie Nauthomb).
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet. (Courteline)
Avatar de l’utilisateur
hiram33
 
Messages: 574
Inscription: Jeu Sep 21, 2006 11:51 am
Localisation: Paris

Re: La mort de Ray Bradbury

Messagede Spock » Mar Juil 03, 2012 5:12 pm

pour info, on commande ce qu'on veut (sans se fatiguer) sur Internet donc si Lévy, Musso, Werber, Nothomb se vendent bien c'est parce que ça plait plus au lecteur que la "grande littérature" et pour ma part je ne lis ni l'un ni l'autre, d'ailleurs Bradbury n'était ni l'un ni l'autre, car la SF, le polar, c'est encore un monde à part
Spock
 
Messages: 151
Inscription: Mar Fév 28, 2006 7:13 pm

Re: La mort de Ray Bradbury

Messagede hiram33 » Mar Juil 03, 2012 11:02 pm

"On commande", ça ne veut rien dire "on". Il faudrait que tu lises les rapports de l'INSEE sur les consommateurs qui achètent des livres sur internet. Il n'y a pas de "grande" ou de "petite littérature" mais des genres littéraires : le théâtre, le roman, le policier, la science-fiction, le fantastique, les bandes dessinées. Je ne pense pas que Musso, Lévy et compagnie appartiennent à ces genres car ils ne s'inscrivent pas dans l'histoire littéraire (création d'un style ou inscription dans un mouvement, innovation dans l'écriture puisqu'ils ne créent pas de néologismes ou ne s'imposent pas des difficultés comme les écrivains de l'Oulipo). Lévy, Musso et Beigbeder sont des fabriquant de produits éditoriaux répondant aux désirs des grands médias et des sondeurs et donc de ceux qui s'y laissent enliser. Il n'y a pas de prises de risques dans un produit éditorial alors qu'il y en a dans un livre.

Edit gsteph : merci de ne pas citer un message qui se trouve juste avant le votre.
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet. (Courteline)
Avatar de l’utilisateur
hiram33
 
Messages: 574
Inscription: Jeu Sep 21, 2006 11:51 am
Localisation: Paris

Re: La mort de Ray Bradbury

Messagede Spock » Sam Juil 07, 2012 4:32 pm

"les gens" ça ne veut rien dire et je ne faisais que répondre à cette phrase :

les gens sont trop fatigués pour aller en bibliothèque ou dans les librairies donc ils n'ont accès qu'à la "littérature" vendue en supermarché


si les gens achètent ce qu'ils achètent, ça n'a rien à voir avec la fatigue (ni avec la connerie), c'est juste qu'ils lisent ce qui leur plait

je sens chez toi comme un reproche, voire du mépris, pour la littérature de supermarché, et ce côté élitiste m'agace, parce qu'en musique ça reviendrait à dire que seule la musique classique compte et que Jarre c'est de la merde

comme j'apprécie Jarre (que j'écoute) j'entends aussi défendre la littérature de supermarché (que je ne lis pas) contre la littérature classique, qui en général me fait profondément chier

mais c'est là un long débat sur l'art, que j'ai déjà eu sur d'autres forums :

- Annabelle, selon vous, quelle est la légitimité de l'artiste à créer une oeuvre ? Quelle est la légitimité de l'oeuvre à être créée ? Quelle est la légitimité du critique à critiquer ? Quelle est la légitimité du profane à visiter un musée ? L'interpétation de l'oeuvre est elle unique ou plurielle ? Quelle est la légitimité de couler plusieurs bronzes à partir du même moule pour créer une sculpture en plusieurs exemplaires ? Quelle est la légitimité de l'éditeur à éditer ? Quelle est la légitimité de l'imprimeur à imprimer ? Le manuscrit d'un livre est il une oeuvre ? Un exemplaire du tirage d'un livre est il une oeuvre ? Ou l'oeuvre multiple est elle constituée de l'ensemble des exemplaires tirés ? Ou de ceux vendus ? Ou de ceux lus ? Avec ou sans la réédition en format de poche à bon marché ? Qu'est ce qu'un artiste ? Qu'est ce que l'art ? Qu'est ce qu'une oeuvre ? Y a t il de faux artistes ? Y a t il de faux arts ? Y a t il de fausses oeuvres ? Y a t il de faux tableaux ? L'art n'est il qu'une imposture ? Est il utile ou inutile ? Est il engagé ou dégagé ? Est il gratuit ou hors de prix ? Est il limpide ou hermétique ? Est il beau et intéressant ou est il laid et chiant ? La charcuterie fine est ce de l'art ou du cochon ? Quelle est la légitimité du charcutier ? Quelle est la légitimité de l'écrivain de parler de ce qu'il ne connait pas ? Quelle est la légitimité de l'écrivain de parler de ce qu'il connait ? Quelle est la légitimité de l'écrivain d'inventer et d'imaginer ? Quelle est la légitimité de l'écrivain d'utiliser des adverbes ? Quelle est la légitimité de l'écrivain de ne pas utiliser d'adverbes ? Quelle est la légitimité de l'art à être subversif ? Quelle est la légitimité de l'art à être consensuel ? Quelle est la légitimité de l'architecte à faire une maison moche mais fonctionnelle ? Quelle est la légitimité de l'architecte à faire une maison belle sans portes ni fenêtres ? Quelle est la légitimité du sculpteur à sculpter un chateau de sable ? Quelle est la légitimité du sculpteur à sculpter une statue sans bras ni tête ? Quelle est la légitimité de sculpteur à utiliser du mortier à prise rapide ? Quelle est la légitimité du sculpteur à momifier des cadavres avec des bandellettes de plâtre ? Quelle est la légitimité du peintre d'utiliser de la peinture à l'huile ? Quelle est la légitimité du peintre d'utiliser de la peinture à l'eau ? Quelle est la légitimité du peintre de fabriquer lui même ses pigments ? Quelle est la légitimité du peintre d'utiliser de la peinture Valentine ? Quelle est la légitimité du peintre de peindre une jolie femme à partir d'un modèle moche ? Quelle est la légitimité du peintre à peindre une femme moche à partir d'une jolie femme ? Quelle est la légitimité de Picasso à découper les femmes en morceaux ? Quelle est la légitimité du peintre abstrait de dessiner des casseroles carrées ? Quelle est la légitimité du musicien à casser les oreilles de ses voisins ? Quelle est la légitimité du musicien à faire des concerts trop forts qui entraînent des acouphènes ? Quel est la légitimité du poète à être un grand pouêt ? Quelle est la légitimité du poète à manger des fayots ? Quelle est la légitimité du poète à aller voir si la rose qui ce matin avait éclose sa robe pourpre au soleil n'a point perdu cette véprée et son teint au votre pareil ? Quelle est la légitimité des poètes à faire pipi sur la gazon pour embêter les coccinelles ? Quelle est la légitimité du mime à fermer sa gueule ? Quelle est la légitimité de Molière à empêcher des vieux de 30 ans d'épouser de jeunes donzelles qui en ont 15 ? Quelle est la légitimité du cirque à jouer les zoo zoo avec des lions des otaries et des éléphants ? Quelle est la légitimité du clown triste à être triste ? Quelle est la légitimité de l'Auguste à être gay ? Quelle est la légitimité des clown musiciens à jouer faux ? Quelle est la légitimité des trapézistes à travailler sans filet ? Quelle est la légitimité du magicien à couper les femmes en morceaux ? Quelle est la légitimité du cinéma à produire des films à l'eau de rose ? Quelle est la légitimité du cinéma à produire des films sans violence et sans sexe ? Quelle est la légitimité de la radio à diffuser des chansons de Véronique sans son ? Quelle est la légitimité de la télévision à diffuser de la télé réalité ? Quelle est la légitimité de la télévision à ne diffuser que des mauvaises nouvelles dans les JT ? Quelle est la légitimité de la télévision à hurler avec les loups, à traiter sans arrêts les mêmes sujets, pour parler ensuite d'emballement médiatique quand le soufflé est retombé et que la vérité a enfin éclaté ? Quelle est la légitimité du photographe à ne photographier que des bouquets de fleurs des paysages et des petits vieux aux rides vénérables ? Quelle est la légitimité de l'auteur de BD à dessiner des histoires pour 3 fois rien alors que ça couterait une petite fortune pour réaliser la même chose au cinéma ? Qu'en pensez vous Annabelle n'est ce pas ?



Angoisse existentielle

Je me posais une question : Suis-je réel ou seulement le personnage d’un écrivain facétieux projetant sa psyché, puisque comme l’ont dit les philosophes Wachowski Bogdanov et Mandragore, l’intangibilité de l’univers n’est pas démontrée.

Et si je ne suis qu’un personnage, cela me rend t il partie prenante d’une œuvre d’art, avec ma propre autonomie de personnage artistique ? D’ailleurs qu’est ce que l’art ? Une fulgurance ? Ou un concept d’irréalité ? (forcément bien ancré dans le réel).

Le rôle de l’art protéiforme n’est-il pas de transcender et sublimer la pensée hermétique pour la rendre encore plus hermétique ? (à l’abri du profane du vulgaire et des masses, puisque si on n’y comprend rien c’est que ça doit être intelligent, ou génial). L’art doit-il avant tout communiquer ? Ou est ce au contraire de l’anti communication, l’affirmation du moi de l’artiste ? (voire de son surmoi) et de rien d’autre. Aussi sans être pompeux ni pédants, gardons-nous de sur-interpréter l’art pompier, et jouons allègrement les incendiaires.


dans quelle mesure ceux qui critiquent la littérature de supermarché ne seraient ils pas des écrivains ratés et jaloux, ou des snobs ?
Spock
 
Messages: 151
Inscription: Mar Fév 28, 2006 7:13 pm

Re: La mort de Ray Bradbury

Messagede hiram33 » Sam Juil 07, 2012 10:35 pm

Pourquoi m'agresser en m'affublant d'un qualificatif (je serais méprisant) alors que tu ne me connais pas ? T'ai-je interdit de défendre la littérature de supermarché ? Cela dit, si tu ne l'as pas lue et que la littérature classique te "fait chier" (tu aurais pu choisir d'autres mots) je ne comprends pas sur quoi repose ton argumentation. Comment peut-on juger ce qu'on ne lit pas ?Je voudrais bien comprendre ce que tu cherches à me démontrer. Je crois, mais je peux me tromper, que tu penses que les personnes instruites méprisent les personnes qui ne lisent pas ou qui lisent ce qu'on appelait autrefois des "romans de gare".

Je pense que tu prends pour toi ce que j'écris car tu crois que les "intellos" méprisent Jarre et tes choix musicaux en général et pourtant tu te trompes car si je méprisais Jarre (et d'autres artistes écartés par les Germano-pratins) je ne pourrais même pas te répondre. :wink:
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet. (Courteline)
Avatar de l’utilisateur
hiram33
 
Messages: 574
Inscription: Jeu Sep 21, 2006 11:51 am
Localisation: Paris

Re: La mort de Ray Bradbury

Messagede gsteph » Dim Juil 08, 2012 8:17 am

Pourrions-nous SVP se recentrer sur le sujet : La mort de Ray Bradbury.
Je vous invites à poursuivre votre discussion par MP. Sinon je me verrais contraint de faire le ménage.

Merci !
Avatar de l’utilisateur
gsteph
 
Messages: 370
Inscription: Ven Juil 15, 2011 11:41 am
Localisation: Strasbourg


Retourner vers Bla Bla

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité